Sauter la navigation
ShowSauter la navigation

Testez vos connaissances en matière de REER

en

of questions answered correctly

Vous connaissez vos REER!Félicitations, vous êtes un champion!

Si vous souhaitez en apprendre davantage à propos de l’épargne-retraite, nous vous proposons quelques statistiques et conseils supplémentaires. Apprenez :
Faites part de vos connaissances! Envoyez ce jeu-questionnaire à vos amis sur
ou sur .

Le moment est venu de rafraîchir vos connaissances en matière de REER!

Ne vous en faites pas – nous pouvons vous aider. Commencez par passer en revue les notions de base. Ensuite, ajoutez quelques statistiques et conseils à votre bagage. Apprenez :
Communiquez la sagesse. Envoyez ce jeu-questionnaire à vos amis.
et .

  1. Débutons par une question d’échauffement : Que signifie l’acronyme REER?

    Correct

    Ouf – bonne réponse! Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) a été institué en 1957 Onze ans plus tard, en 1968, 172 000 personnes (soit 1 déclarant sur 50) ont déclaré y cotiser. En 1987, « plus d’un cinquième des déclarants à l’impôt ont indiqué des cotisations à un REER. » Remarque : Le REER est parfois aussi appelé RER (régime d’épargne-retraite).

    Incorrect

    Oups! Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) a été institué en 1957.Onze ans plus tard, en 1968, 172 000 personnes (soit 1 déclarant sur 50) ont déclaré y cotiser. En 1987, « plus d’un cinquième des déclarants à l’impôt, ont indiqué des cotisations à un REER. » Remarque : Le REER est parfois aussi appelé RER (régime d’épargne-retraite).

  2. Quelle est la date limite de cotisation à un REER pour l’année d’imposition 2018?

    Correct

    En plein dans le mille! Vous avez jusqu’au 1er mars 2019 pour cotiser à un REER pour l’année d’imposition 2018. Songez à effectuer un versement forfaitaire maintenant, puis établissez des prélèvements automatiques mensuels par la suite.

    Incorrect

    Pas tout à fait! Vous avez jusqu’au 1er mars 2019 pour cotiser à un REER pour l’année d’imposition 2018. Songez à effectuer un versement forfaitaire maintenant, puis établissez un Programme d’épargne continue pour faire des prélèvements automatiques mensuels par la suite.

  3. Quel est le montant maximal des cotisations pouvant être versées dans un REER pour 2018?

    Correct

    Bon travail! Le montant maximal est de 26 230 $. Toutefois, votre plafond de cotisation personnel peut varier en fonction de facteurs comme vos revenus et vos cotisations passées. Pour vérifier votre plafond de cotisation personnel, passez en revue votre déclaration de revenus de 2017 ou ouvrez une session sur le site de l’Agence du revenu du Canada (ARC).

    Incorrect

    Vous y étiez presque! Le montant maximal est de 26 230 $. Toutefois, votre plafond de cotisation personnel peut varier en fonction de facteurs comme vos revenus et vos cotisations passées. Pour vérifier votre plafond de cotisation personnel, passez en revue votre déclaration de revenus de 2017 ou ouvrez une session sur le site de l’Agence du revenu du Canada (ARC).

  4. Votre plafond de cotisation personnel correspond à de votre revenu gagné en 2017 (jusqu’à concurrence d’un montant maximal de 26 230 $, comme indiqué à la question 3).

    Correct

    Vous avez totalement raison! Votre plafond de cotisation annuel à un REER est basé sur 18 % de votre revenu gagné l’année précédente, comme l’explique Statistique Canada« jusqu’à un maximum annuel, ajouté au déductible non utilisé des années précédentes, moins tout facteur d’équivalence associé à un régime de pension agréé (RPA) de l’année précédente et tout autre cotisation à un régime de pension agréé collectif (RPAC) de l’employeur de l’année d’imposition en cours. » Cela signifie que, si vous n’avez pas pleinement cotisé à votre épargne-retraite, vous avez peut-être un peu plus de marge de manœuvre.

    Incorrect

    Eh non! Voici comment cela fonctionne : Votre plafond de cotisation annuel à un REER est basé sur 18 % de votre revenu gagné l’année précédente, comme l’explique Statistique Canada:« jusqu’à un maximum annuel, ajouté au déductible non utilisé des années précédentes, moins tout facteur d’équivalence associé à un régime de pension agréé (RPA) de l’année précédente et tout autre cotisation à un régime de pension agréé collectif (RPAC) de l’employeur de l’année d’imposition en cours. » Cela signifie que, si vous n’avez pas pleinement cotisé à votre épargne-retraite, vous avez peut-être un peu plus de marge de manœuvre.

  5. À quel moment pouvez-vous retirer des fonds de votre REER plus tôt que prévu sans avoir de pénalité?

    Correct

    Excellent! Le Régime d’accession à la propriété permet aux acheteurs admissibles de retirer jusqu’à 25 000 $ sans pénalité (pourvu que la somme retirée soit remboursée dans un délai de 15 ans). Le Régime d’encouragement à l’éducation permanente vous permet de retirer jusqu’à 20 000 $ pour retourner aux études à temps plein, avec un montant maximal annuel de 10 000 $. Vous avez 10 ans pour rembourser ce montant (un remboursement annuel minimal est requis).

    Incorrect

    Vous avez fait la moitié du chemin! Le Régime d’accession à la propriété permet aux acheteurs admissibles de retirer jusqu’à 25 000 $ sans pénalité (pourvu que la somme retirée soit remboursée dans un délai de 15 ans). Le Régime d’encouragement à l’éducation permanente vous permet de retirer jusqu’à 20 000 $ pour retourner aux études à temps plein, avec un montant maximal annuel de 10 000 $. Vous avez 10 ans pour rembourser ce montant (un remboursement annuel minimal est requis).

  6. À titre de repère, quel pourcentage de votre paie devriez-vous épargner en vue de votre retraite?

    Correct

    Bonne réponse! En général, il est recommandé de mettre de côté de 10 % à 12 % de votre revenu avant impôt. Si vous ne pouvez pas vous permettre d’épargner autant, ce n’est pas grave. Chaque petit montant est important – et développer l’habitude d’épargner est la première étape à réaliser. Si vous pouvez épargner davantage que votre plafond de cotisation personnel à un REER, vous pouvez aussi mettre de l’argent de côté en vue de la retraite en plaçant des fonds dans un CELI (compte d’épargne libre d’impôt).

    Incorrect

    En général, il est recommandé de mettre de côté de 10 % à 12 % de votre revenu avant impôt. Si vous ne pouvez pas vous permettre d’épargner autant, ce n’est pas grave. Chaque petit montant est important – et développer l’habitude d’épargner est la première étape à réaliser. Si vous pouvez épargner davantage que votre plafond de cotisation personnel à un REER, vous pouvez aussi mettre de l’argent de côté en vue de la retraite en plaçant des fonds dans un CELI (compte d’épargne libre d’impôt).

  7. Vrai ou faux: les cotisations à un REER peuvent être utilisées pour réduire votre fardeau fiscal.

    Correct

    Vous avez vu juste! Les cotisations versées à un REER sont déductibles du revenu imposable. Cela signifie que vous pouvez diminuer votre revenu imposable annuel et, par conséquent, votre facture fiscale de la période correspondante, ce qui est particulièrement utile si votre revenu pour l’année se trouve dans une fourchette d’imposition supérieure. Essentiellement, vous reportez vos impôts à un moment où vous gagnerez moins d’argent (à la retraite, par exemple!). Consultez les notions de base pour comprendre les REER.

    Incorrect

    Pas tout à fait : Les cotisations versées à un REER sont déductibles du revenu imposable. Cela signifie que vous pouvez diminuer votre revenu imposable annuel et, par conséquent, votre facture fiscale de la période correspondante, ce qui est particulièrement utile si votre revenu pour l’année se trouve dans une fourchette d’imposition supérieure. Essentiellement, vous reportez vos impôts à un moment où vous gagnerez moins d’argent (à la retraite, par exemple!). Consultez les notions de base pour comprendre les REER.

  8. À quelle fréquence devriez-vous cotiser à votre REER?

    Correct

    Excellent! L’idéal est de verser des cotisations à votre épargne-retraite sur une base régulière. Songez à établir votre budget annuel commençant par vous payer vous-même. Pour faciliter les choses, établissez un Programme d’épargne continue pour faire des prélèvements mensuels automatiques par l’intermédiaire de votre banque. Ainsi, vous intégrez aujourd’hui une habitude d’épargne à votre routine, en vue de demain.

    Incorrect

    Pas tout à fait! L’idéal est de verser des cotisations à votre épargne-retraite sur une base régulière. Songez à établir votre budget annuel commençant par vous payer vous-même. Pour faciliter les choses, établissez un Programme d’épargne continue pour faire des prélèvements mensuels automatiques par l’intermédiaire de votre banque. Ainsi, vous intégrez aujourd’hui une habitude d’épargne à votre routine, en vue de demain.


Cotisations excédentaires : assurez-vous de connaître les règles