Passer navigation
Mobile Navigation Menu Button

Sélectionnez votre région ou langue

navigation sauté

Nous avons tous des objectifs à court terme. Un CELI peut-il nous aider à les atteindre?

Si vous vous accordez entre un et trois ans pour atteindre votre but, un CELI pourra vous aider à y arriver

Si vous voulez épargner ou investir afin d’obtenir un rendement dans un délai d’environ un à trois ans, par exemple pour acheter une voiture, célébrer un mariage, prendre des vacances ou faire des rénovations, ou même pour vous constituer un fonds d’urgence, un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) peut être la solution idéale.

Pourquoi est-ce le cas? Que vous songiez à établir un CELI ou en ayez déjà un, le présent article peut vous aider à comprendre les avantages qu’il vous procure.

Commençons par le commencement : Qu’est-ce qu’un CELI, au juste?

Offert depuis 2009, le CELI a beaucoup gagné en popularité; mais croyez-le ou non, la plupart des titulaires d’un CELI ne comprennent pas vraiment les rouages de cet instrument d’épargne et de placement*. Voici, en quelques mots, de quoi il s’agit :

  • Lancé en 2009, le CELI est un type de compte d’épargne enregistré.
  • Les revenus dégagés par le CELI, notamment les intérêts, les dividendes et les gains en capital, ne sont pas assujettis à l’impôt**.
  • De plus, vous pouvez retirer des fonds de votre CELI en tout temps, sans payer d’impôt**.
  • Tout résident du Canada qui a atteint l’âge de la majorité et qui détient un numéro d’assurance sociale (NAS) valide peut ouvrir un CELI.

Ce que vous devez savoir avant tout, c’est à quel point un CELI peut être souple. Son potentiel de croissance est illimité, et il peut être utilisé pour épargner ou investir sur une période de un, deux, dix ou même quarante ans. Nous parlerons ici de l’utilité d’un CELI à court terme. (Pour en savoir plus sur le CELI pour vos objectifs à long terme, cliquez ici.)

Placements éventuels ou façons d’épargner à court terme au moyen d’un CELI

Les trois placements les plus courants, ou les façons de faire fructifier votre CELI à court terme, sont les suivants :

  1. les liquidités;
  2. les certificats de placement garanti (CPG);
  3. les obligations.

Il existe d’autres instruments de placement parmi lesquels choisir, mais certains d’entre eux, comme les fonds d’investissement, peuvent ne pas dégager des rendements assez rapidement, et conviennent donc mieux aux objectifs à plus long terme.

Il y a évidemment de nombreux facteurs à prendre en compte (lire ci-dessous) et les solutions ne sont pas universelles. Vous pourriez trouver avantageux de discuter de vos plans avec un planificateur financier, qui pourra vous aider à faire en sorte que votre CELI soit structuré en fonction de vos objectifs particuliers et de votre échéance.

Voici comment et pourquoi les liquidités, les CPG ou les obligations peuvent vous aider à réaliser certains objectifs à court terme.

Un fonds d’urgence

Évidemment, vous ne pouvez pas prévoir une urgence. Vous pouvez cependant vous préparer à une telle éventualité. Vous voudrez pouvoir accéder rapidement et facilement à vos fonds; une stratégie d’épargne qui utilise un CELI constitue donc une approche judicieuse. Selon les modalités de votre placement, les fonds peuvent être accessibles en deux ou trois jours seulement; de plus, vous n’aurez pas d’impôt à payer sur les intérêts que produira votre CELI (comme vous le feriez avec un compte d’épargne).

Une nouvelle voiture, un mariage, des vacances ou des rénovations

Voici comment les placements à court terme et à faible risque tels que les CPG et les obligations peuvent être avantageux. Réfléchissez au moment où vous aurez besoin des fonds et choisissez l’échéance fixe de votre placement en conséquence. Si vous êtes incertain ou voulez obtenir des renseignements supplémentaires au sujet de la stratégie de placement qui vous aidera à atteindre vos objectifs, adressez-vous à un planificateur financier spécialisé.

Il existe une différence entre les CPG et les obligations : ainsi, contrairement aux CPG, les obligations peuvent être négociées avant leur échéance; vous disposez donc d’un peu plus de souplesse si vous voulez ou devez récupérer votre argent plus tôt que prévu. Rappelez-vous toutefois que le fait de négocier votre obligation avant son échéance peut réduire son taux de rendement.

Complétez votre pécule de retraite

C’est ici que les choses deviennent intéressantes. Un CELI peut vous procurer une source de revenus (et de capital) libre d’impôt**, ce que vous pourriez trouver utile à la retraite (un placement en espèces dans votre CELI pourrait être utile à cet égard). De plus, vous n’aurez pas à convertir votre CELI ou à en retirer les fonds lorsque vous atteindrez un certain âge, contrairement à ce que vous devrez faire avec votre REER. Et vous pourrez continuer d’y cotiser aussi longtemps que vous le voudrez, à condition d’avoir des droits de cotisation inutilisés.

Voici un autre élément à prendre en compte : lorsque vous prendrez votre retraite, les sommes que vous retirerez de votre REER ou de votre FERR pourraient vous placer dans une fourchette d’imposition supérieure et entraîner la récupération de vos prestations et crédits gouvernementaux fondés sur le revenu, comme le Supplément de revenu garanti ou la Sécurité de la vieillesse. Avec un CELI, votre admissibilité aux prestations fondées sur le revenu ne sera pas compromise, puisque les sommes que vous en retirerez ne seront pas ajoutées à votre revenu imposable.

Un REER vous procure une déduction d’impôt immédiate (ce que ne vous offre pas un CELI), mais rappelez-vous que vous devrez payer de l’impôt sur toute somme que vous retirerez de votre REER ou de votre FERR (fonds enregistré de revenu de retraite).

En fin de compte, il s’agit de trouver l’approche qui correspond le mieux à vos objectifs (à court et à long terme), et qui permettra à votre CELI de fonctionner de concert avec votre REER pour vous aider à obtenir une stratégie de placement gagnante.

Éléments à surveiller

Cotisations excédentaires : assurez-vous de connaître les règles

Les règles relatives à la possibilité de retirer de l’argent de votre CELI et de l’y verser de nouveau sont complexes, et beaucoup d’investisseurs les enfreignent par inadvertance. Si vous retirez un montant de votre CELI au cours d’une année donnée, vous pouvez le cotiser de nouveau la même année, mais uniquement si vous disposez de droits de cotisation suffisants. Autrement, vous devrez attendre jusqu’à l’année civile suivante. En effet, tout montant cotisé ou cotisé de nouveau au cours d’une année donnée est considéré constituer un nouveau dépôt, et est assujetti au plafond de cotisation annuel en vigueur et à vos droits de cotisation inutilisés. Si vous cotisez un montant ou le cotisez de nouveau au cours de la même année et dépassez ainsi vos droits de cotisation, vous serez imposé chaque mois sur le montant de la cotisation excédentaire.

Prenons un exemple. Kristina a ouvert son CELI en 2011 et y cotise depuis le maximum autorisé chaque année. À la fin de 2016, Kristina avait donc cotisé 36 500 $ en tout dans son CELI. Au début de 2017, elle verse 5 500 $ à son compte, soit le plafond de cotisation prévu pour l’année. Tout à coup, Kristina a l’occasion de faire le voyage de ses rêves, et retire 3 000 $ pour le réaliser. Elle découvre peu de temps après qu’elle ne pourra finalement pas partir.

Elle ne peut pas tout simplement remettre cet argent dans son CELI. Puisque Kristina a déjà cotisé le maximum permis pour 2017, elle devra attendre au début de l’année 2018 pour verser de nouveau dans son CELI une partie ou la totalité des 3 000 $ qu’elle a retirés (qui seront ajoutés à ses droits de cotisation au début de 2018). Si elle n’attend pas à l’année prochaine, elle aura un excédent dans son CELI et devra payer un impôt de 1 % sur l’excédent CELI le plus élevé pour chaque mois où cet excédent demeurera dans son compte.

Si vous souhaitez obtenir plus de suggestions quant aux façons d’investir et d’épargner à court terme dans le cadre d’un CELI, n’hésitez pas à communiquer avec un professionnel en placement de BMO en appelant au 1-800-665-7700. Vous pouvez également prendre rendez-vous. Nous sommes ici, pour vous.

*https://nouvelles.bmo.com/2013-12-19-Le-sondage-annuel-de-BMO-sur-le-CELI-revele-que-le-taux-dadoption-du-CELI-a-cru-de-23-pour-cent-chez-les-Canadiens-en-2013,1

**Sous réserve des limites de transaction et des modalités du placement choisi. Veuillez vous adresser à un conseiller fiscal pour obtenir des conseils relativement au CELI. Pour faire des lectures complémentaires, rendez-vous sur le site Web de l’ARC.



Prêt à explorer vos options?

Commencez à investir en ligne dès maintenant pour profiter de notre offre d’une durée limitée.

En savoir plus

Vous voulez en savoir plus sur les placements en ligne? Demandez à l’un de nos spécialistes de communiquer avec vous par téléphone ou par courriel.

En savoir plus

CELI – Ressources

 

Calculateur CELI

Découvrez à quel point un CELI peut faire fructifier votre patrimoine.

Taux CELI

Consultez les plus récents taux offerts dans un CELI.

Identificateur de profil

Découvrez les placements qui pourraient vous convenir.

 

 

 

Communiquez avec nous

Les clients de BMO Nesbitt Burns peuvent ouvrir des CELI de BMO par l’entremise de leur conseiller. Les clients de BMO Banque privée peuvent communiquer avec un conseiller pour obtenir davantage de renseignements.