Sauter la navigation
ShowSauter la navigation

Régime enregistré d’épargne-retraite



Foire aux questions

  • Qu’est-ce qu’un REER?
    Un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est une excellente façon d’épargner pour la retraite. II offre deux avantages fiscaux importants. D’abord, le revenu de placement de votre REER n’est pas imposé tant qu’il est conservé dans le régime, et il fructifie donc plus rapidement qu’autrement. Ensuite, les cotisations que vous versez à votre REER étant déductibles d’impôt, elles peuvent réduire votre revenu imposable et votre facture fiscale. Assurément, c’est une façon doublement gagnante d’investir pour l’avenir!
  • Quel est le plafond de cotisation au REER?
    Le plafond de cotisation à un REER pour 2018 est de 26 230 $ ou 18 % du revenu de votre déclaration de revenus pour 2017, selon le moins élevé des deux montants. Les droits de cotisation inutilisés des années précédentes étant reportés aux années suivantes, ceux-ci peuvent être plus élevés. Votre cotisation maximale à un REER vous est indiquée dans votre dernier avis de cotisation de l’Agence du revenu du Canada (ARC) ou vous pouvez l’obtenir en ouvrant une session dans Mon dossier dans le site Web de l’ARC.
  • Puis-je retirer de l’argent de mon REER avant ma retraite?
    Certainement, vous pouvez le faire! Tout dépend de votre situation, mais vous auriez avantage à ne pas le faire. Si vous retirez de l’argent de votre REER avant votre retraite, ce retrait sera assujetti aux retenues d’impôts et s’ajoutera à votre revenu pour l’année du retrait. Il y a toutefois des exceptions. Vous pouvez emprunter de votre REER, sans pénalité fiscale, pour financer l’achat d’une première maison en vertu du Régime d’accession à la propriété (RAP) du gouvernement fédéral, ou pour financer des études ou une formation à temps plein dans le cadre du Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP).
  • Combien d’argent puis-je retirer de mon REER pour l’achat d’une maison?
    Vous pouvez emprunter de votre REER jusqu’à 25 000 $ comme mise de fonds pour l’achat ou la construction d’une nouvelle maison, en vertu du Régime d’accession à la propriété (RAP) du gouvernement fédéral. Votre conjoint ou conjoint de fait peut retirer le même montant jusqu’à concurrence d’un montant total combiné de 50 000 $. Ce prêt est à l’abri de l’impôt jusqu’à son remboursement intégral, dans un délai de 15 ans.
  • Comment l’impôt s’applique-t-il aux retraits d’un REER avant la retraite?
    Si vous devez retirer de l’argent de votre REER avant votre retraite (autrement qu’en vertu des régimes d’accession à la propriété ou d’encouragement à l’éducation permanente), votre retrait sera assujetti aux retenues d’impôts. Le taux de la retenue d’impôt sera établi en fonction du montant que vous retirez et de la province où vous habitez. L’argent que vous retirez s’ajoutera à votre revenu et aura une incidence sur l’impôt que vous paierez pour l’année du retrait.
  • Quelle est la différence entre le CELI et le REER?
    C’est une excellente question! Il existe quelques différences qui les distinguent. Il faut considérer les fonds versés dans un REER comme un revenu avant impôts, par conséquent, une cotisation à votre REER peut réduire votre impôt sur le revenu pour une année d’imposition. Vous paierez de l’impôt sur cet argent lorsque vous le retirerez de votre REER ou FERR (à quelques exceptions près), mais en règle générale votre taux d’imposition sera inférieur une fois à la retraite. Par contre, l’argent versé dans votre CELI est un revenu pour lequel vous avez déjà payé de l’impôt. Tout dépôt ou retrait n’a aucune incidence sur l’impôt sur le revenu. Il en va de même pour les revenus de placement du CELI qui fructifient entièrement à l’abri de l’impôt.
  • Qu’est-ce qu’un REER de conjoint?
    En d’autres termes, il s’agit du REER de votre conjoint ou de votre conjoint de fait. Il peut être judicieux dans certains cas de cotiser au REER de conjoint en plus du vôtre. Si votre salaire est nettement supérieur à celui de votre conjoint ou conjoint de fait, une cotisation à son REER vous permet de diminuer votre fardeau fiscal à la retraite en fractionnant vos revenus. De plus, si votre conjoint est plus jeune, vous pouvez continuer de cotiser à son REER après que vous aurez atteint 71 ans et ne pourrez plus cotiser au vôtre. Votre conseiller fiscal ou financier peut vous aider à décider s’il est judicieux de cotiser au REER de conjoint et à quel moment il convient de le faire.
  • Que se passe-t-il si je dépasse le plafond des cotisations à mon REER?
    Ne paniquez pas. Si vos cotisations à votre REER dépassent de 2 000 $ le plafond, il n’y a aucune pénalité. Les cotisations excédentaires ne sont pas admissibles à un allégement fiscal, mais vous ne serez pas pénalisé. Toutefois, au-delà de cette « marge de sécurité », une pénalité de 1 % par mois s’applique et peut coûter cher en fin de compte.
  • Que dois-je faire pour retirer de l’argent d’un REER une fois à la retraire?
    Quand vient le temps de profiter de l’argent que vous avez durement gagné, (ou à la fin de l’année où vous aurez atteint 71 ans) vous pouvez alors convertir votre REER en un Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). Dans le cas d’un FERR, vous pouvez retirer autant d’argent que vous le voulez et aussi souvent que vous le souhaitez, à condition de respecter les montants de retrait minimaux annuels. Pour en savoir plus sur les FERR, consultez notre Foire aux questions sur les FERR.
  • Mes retraits seront-ils assujettis à l’impôt une fois à la retraite?
    Oui. Vous devrez payer de l’impôt sur les montants que vous retirez de votre FERR, il faudra en tenir compte dans la planification de votre retraite. Mais une fois à la retraite, votre taux d’imposition pourrait être inférieur à celui qu’il était au moment où vous avec cotisé à votre REER.
  • Est-ce que les revenus de placement de mon REER sont imposables?
    Non. Il n’y a pas d’impôt à payer sur les revenus de placement, tant qu’ils sont conservés dans un REER. Ils deviennent imposables s’ils sont retirés du REER ou du FERR.

Ressources et outils pratiques

Un carnet et un stylo à la main, une trentenaire sourit en regardant pensivement par la fenêtre.Un carnet et un stylo à la main, une trentenaire sourit en regardant pensivement par la fenêtre.

Mettez vos connaissances des REER à l’épreuve

Testez vos connaissances en matière de REER. Répondez à ce court questionnaire et vous verrez!
Répondre au jeu-questionnaire

Ouvrez un compte REER dès maintenant.

Vous faites déjà affaire avec BMO?
Ouvrez une session pour ouvrir un compte REER ou pour cotiser à un REER existant.
Vous n’avez pas de compte?
Il y a plusieurs façons d’en ouvrir un :
Prendre rendez-vous