Passer navigation

Sélectionnez votre région ou langue

Navigation ignorée

Cinq conseils de placement pour les débutants

Commencez à faire des placements dès aujourd’hui

  • Tirez parti des avantages d’un portefeuille de FNB géré par des professionnels.
  • Choisissez parmi un éventail de types de comptes.
  • Faites le suivi de vos objectifs à partir de n’importe quel appareil.

Épargne et placements vont de pair.

Vous voulez mieux comprendre comment faire des placements? Vous n’êtes pas seul.

En fait, dans une étude sur l’investissement en ligne de Portefeuille futé BMO, six Canadiens sur dix ont déclaré vouloir en apprendre davantage sur les placements. C’est pourquoi nous avons compilé les cinq conseils de placement les plus importants pour les débutants, qui vous donneront l’assurance nécessaire pour placer votre argent et cesser de le cacher dans vos bas de laine .

Conseil de placement numéro 1 : répartissez votre épargne en catégories

Épargne et placements vont de pair : Vous ne pouvez pas vous permettre de faire des placements sans d’abord augmenter votre épargne et, si vous ne placez pas votre argent, l’inflation viendra gruger votre épargne avec le temps.

Épargne et placements vont de pair.

Mais comment devriez-vous organiser votre épargne? Songez à la répartir en quatre catégories.

  • La première catégorie est votre fonds d’urgence. Tout le monde devrait en avoir un. Il doit être liquide, c’est-à-dire que vous pouvez en retirer des fonds en tout temps, sans pénalité, et il doit contenir assez d’argent pour couvrir vos frais de subsistance pendant au moins trois mois. Un simple compte de chèques ou d’épargne est une bonne solution pour votre fonds d’urgence. Ne vous attendez pas à obtenir beaucoup d’intérêts, mais l’argent sera là si vous en avez besoin, en cas de dépense imprévue.
  • La deuxième catégorie est réservée à votre épargne à moyen terme. Dans cette catégorie, vous épargnez pour vos dépenses importantes à moyen terme (les deux à six prochaines années), comme les vacances, des rénovations ou des études. Ces fonds n’ont pas à être entièrement liquides et le rendement recherché devrait être plus élevé que celui d’un compte de chèques ou d’épargne ordinaire. Envisagez toutefois des solutions à faible risque. Vous pourriez par exemple choisir des placements à revenu fixe comme des obligations ou des CPG, ou des portefeuilles de FNB conservateurs. Vous pouvez vous servir d’un CELI s’il vous reste des droits de cotisation, mais il est en général préférable de réserver le CELI à l’épargne à long terme afin de tirer le meilleur parti de la croissance en franchise d’impôt.
  • La troisième catégorie est celle de votre épargne à long terme. C’est l’argent sur lequel vous comptez pour la retraite. Cette catégorie contient les placements à long terme que vous faites dans votre REER ou votre CELI. Le marché risque de fluctuer à court terme, mais vous pouvez vous attendre à ce qu’il soit en hausse sur une période de 20, 30 ou 40 ans. Cela signifie que vous pouvez vous permettre de prendre un peu plus de risque avec cet argent. Il y a plusieurs bonnes solutions : actions, fonds indiciels, FNB ou fonds d’investissement. À l’approche de la retraite, vous voudrez peut-être envisager de remplacer vos placements plus risqués par des solutions plus sûres.
  • La quatrième catégorie est celle des surplus, ce qu’il vous reste une fois que vous avez cotisé le maximum dans votre REER et votre CELI. Si vous arrivez à cette catégorie, vous avez vraiment bien réussi! Vous êtes arrivé à un point où vous avez un peu d’argent pour faire ce que vous voulez, et vous pouvez vous permettre de prendre plus de risques avec ces placements.

Conseil de placement numéro 2 : automatisez vos placements

Il peut sembler compliqué de répartir son argent en quatre catégories. Pourtant, il n’y a rien de plus simple. Vous pouvez même automatiser le processus!

Une fois que votre première catégorie est remplie, établissez des virements automatiques pour transférer directement des fonds de votre compte de chèques à vos comptes de placement. Ainsi, vous n’aurez plus à penser à le faire. Vous devriez être en mesure d’établir des virements automatiques en ligne ou à votre succursale.

Certaines plateformes d’investissement, comme Portefeuille futé BMO, facilitent l’automatisation de vos placements en vous permettant d’aller chercher l’argent directement dans votre compte bancaire. Vous choisissez la fréquence et le montant qui vous conviennent le mieux et Portefeuille futé BMO se charge du reste. Pour épargner encore plus facilement, retirez les fonds au moment où vous recevez votre paie : vous éviterez ainsi la tentation de dépenser votre argent!

Conseil de placement numéro 3 : diversifiez vos placements

Diversifiez vos actifs! C’est le premier conseil de placement que donnent la plupart des professionnels aux débutants. Autrement dit, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Cherchez à privilégier la diversité en ce qui a trait aux types d’actifs que vous achetez, aux secteurs d’activité liés à ces actifs et même aux régions où se trouvent vos actifs.

  • Diversification des types d’actifs : Optez pour un large éventail d’actifs, comme des actions, des obligations d’entreprise, des obligations d’État et des biens immobiliers. Certains de ces actifs, comme les obligations d’État, sont considérés à faible risque, mais cela signifie aussi que leur rendement est moins élevé. Les actions comportent généralement plus de risque, mais elles peuvent générer des rendements plus avantageux.
  • Diversification sectorielle : Il est important d’avoir différents types d’actifs, mais il faut aussi que ces actifs soient liés à différents secteurs d’activité. Par exemple, si vous n’avez que des actions dans le secteur pétrolier, la chute du prix du pétrole pourrait vous frapper durement.
  • Diversification géographique : Il ne suffit pas d’avoir différents types d’actifs dans différents secteurs d’activité. Si vous détenez une combinaison d’actions, d’obligations, de biens immobiliers et d’autres actifs au Canada seulement, que se passera-t-il si l’économie du pays ralentit? Vous subirez un dur coup. C’est pour cette raison que vous devriez détenir un éventail d’actifs de toutes les régions du monde.

    Certains actifs sont plus risqués que d’autres, et il en va de même pour les marchés : certains présentent plus de risques, mais offrent des rendements plus élevés. Les marchés émergents comme la Chine sont considérés plus risqués, mais ils offrent un potentiel de rendement plus élevé. Les actifs de marchés établis comme l’Europe sont peut-être plus sûrs, mais leur rendement à long terme pourrait s’avérer moins élevé.

Mais alors, existe-t-il un moyen facile de diversifier son portefeuille?

Au lieu d’acheter des centaines d’actifs vous-même, vous pouvez placer votre argent dans des fonds d’investissement ou des portefeuilles de FNB gérés par des professionnels. Ces derniers utilisent leur savoir-faire (et font beaucoup de calculs) pour parvenir au juste équilibre entre des centaines (voire des milliers) d’actifs différents de tous les secteurs de l’économie et de partout dans le monde. Les fluctuations des différents actifs sont inévitables, mais, avec le temps, une sélection judicieuse d’actifs devrait connaître une appréciation aussi rapide, et bien moins risquée, que celle d’un titre unique.

Portefeuille futé BMO, par exemple, fait tout le travail pour vous. Il vous suffit de répondre à quelques questions pour déterminer votre profil de risque et un portefeuille de FNB géré par des professionnels vous sera attribué. Il ne vous reste plus qu’à verser des fonds dans votre compte et à vous détendre.

Conseil de placement numéro 4 : réduisez les frais

Les fonds d’investissement, les fonds indiciels et les portefeuilles de FNB sont des outils très efficaces de diversification de vos actifs et, grâce au dépôt automatique, vous pouvez approvisionner continuellement vos différentes catégories d’épargne. Il y a toutefois un autre facteur très important à prendre en considération : les frais. Ce conseil de placement vous semblera peut-être inhabituel, mais les débutants oublient souvent de tenir compte des frais.

Les fonds d’investissement sont souvent gérés activement par des professionnels, mais ce service n’est pas gratuit. Les frais de gestion des fonds d’investissement sont souvent de 2 % ou plus par an. Cela peut sembler minime, mais sur 5, 10 ou 20 ans, c’est non négligeable! Constatez-le par vous-même avec le calculateur de frais de Portefeuille futé BMO.

Les frais des fonds indiciels sont habituellement beaucoup moins élevés, mais c’est vous qui avez la responsabilité de gérer votre portefeuille, à moins de payer des frais plus élevés pour un portefeuille géré.

Portefeuille futé BMO est un compromis populaire : les frais sont aussi modiques que ceux des fonds indiciels non gérés, mais ses portefeuilles diversifiés bénéficient de la même gestion active et de la même surveillance attentive qu’un fonds d’investissement : c’est le meilleur des deux mondes. Vous bénéficiez de toute l’expertise de gestion d’un fonds d’investissement, sans les frais élevés.

Conseil de placement numéro 5 : n’hésitez pas à demander de l’aide

S’il était facile de faire des placements, nous serions tous riches. C’est pourquoi il peut s’avérer utile d’avoir des professionnels à ses côtés. Le simple fait de pouvoir consulter quelqu’un qui pourra répondre à vos questions et vous donner des renseignements fiables peut être très précieux. En outre, les journées sont courtes et vous avez déjà assez de choses à régler sans devoir vous soucier du rendement de vos placements.

Portefeuille futé BMO met à votre disposition des conseillers professionnels avec lesquels vous pouvez communiquer par téléphone, par courriel ou même par clavardage en direct, avant, pendant et après votre adhésion – vous faites des placements en ligne, mais pas seul.

Tous les FNB BMO sont créés, surveillés et gérés par des experts chevronnés du secteur financier qui travaillent pour BMO Gestion mondiale d’actifs. Pour leur part, les portefeuilles sont gérés par un gestionnaire de portefeuille de BMO Nesbitt Burns. Vous bénéficiez donc d’un véritable service assuré par de vraies personnes, sans les frais élevés qu’exigent certains conseillers en placement.

Assurez-vous de pouvoir compter sur un professionnel de confiance à vos côtés, qui pourra vous guider tout au long de votre parcours financier; vous aurez ainsi la certitude que votre argent travaille aussi fort que vous.

Conseils de placement pour les débutants

Nous espérons que ces conseils de placement vous ont été utiles. Si vous hésitez encore à vous lancer, communiquez avec un professionnel en placement de BMO dès aujourd’hui.

Prêt à investir avec Portefeuille futé BMO?

Ouvrez un compte et nous vous aiderons à atteindre vos objectifs financiers.

Communiquez avec nous

Clavardage en direct (Ouvrir une nouvelle fenêtre)

Entre 8 h et 20 h (HE)
Du lundi au vendredi

Envoyez-nous un courriel

N’hésitez pas à nous envoyer un petit mot, mais veillez à ne pas nous transmettre de numéro de compte ou de mot de passe.

portefeuille.fute@bmo.com (Ouvrir une nouvelle fenêtre)

Planifier un appel

Un de nos représentants peut communiquer avec vous

Appelez-nous

Entre 8 h et 20 h (HE)
Du lundi au vendredi

1-844-895-3721

  1. Étude sur l’investissement en ligne de Portefeuille futé BMO