Rapport annuel 2016

Résultats financiers et situation financière en bref (note 1)

Rendement total des capitaux propres (RTCP) (%)

Nos résultats

  • Les actionnaires de BMO ont obtenu un rendement annuel moyen robuste de 9,9 % pour les trois derniers exercices, surpassant celui du groupe de référence du Canada et obtenant un résultat supérieur à celui de 6,6 % affiché par l’indice composé S&P/TSX.
  • Le RTCP sur un an, qui s’est chiffré à 17,0 %, et le RTCP annuel moyen sur cinq ans, qui s’est chiffré à 12,5 %, ont tous deux surpassé le rendement affiché par l’indice composé S&P/TSX. Le RTCP sur un an a également surpassé la moyenne de notre groupe de référence du Canada.

Voir Rendement total des capitaux propres à la section Mesures de la valeur (PDF, 260 Ko) du Rapport de gestion.

Résultats de nos groupes de référence

  • Le RTCP annuel moyen sur trois ans du groupe de référence du Canada a été de 9,4 %. Le RTCP sur un an a été de 15,7 %, tandis que le RTCP annuel moyen sur cinq ans a été de 12,6 %.
  • Le RTCP annuel moyen sur trois ans du groupe de référence de l’Amérique du Nord s’est établi à 8,8 % et le RTCP sur un an a été de 10,3 %, les deux se situant sous les moyennes correspondantes du groupe de référence du Canada. Le RTCP annuel moyen sur cinq ans a été de 16,8 %, ce résultat étant supérieur à la moyenne enregistrée par le groupe de référence du Canada.
Rendement total des capitaux propres (RTCP) (%). 2014 : 16,7; 2015 : 13,5; 2016 : 9,9

bleu BMO (base comptable)

noir Moyenne du groupe de référence du Canada

gris Moyenne du groupe de référence de l’Amérique du Nord

Le graphique présente le RTCP annuel moyen sur trois ans.

Croissance du bénéfice par action (BPA) (%)

Nos résultats

  • Le BPA comptable a augmenté de 0,35 $, ou de 5 %, pour atteindre 6,92 $. Le BPA ajusté s’est accru de 0,52 $, ou de 7 %, pour s’établir à 7,52 $, ce qui reflète la hausse du bénéfice.
  • Les revenus comptables et ajustés à la hausse ont dépassé les coûts différentiels, facteur qui a contribué à la croissance du bénéfice net. Les dotations à la provision pour pertes sur créances ont augmenté et le taux d’impôt effectif a connu une hausse.

Voir Sommaire des résultats financiers et croissance du bénéfice par action à la section Mesures de la valeur (PDF, 260 Ko) du Rapport de gestion.

Résultats de nos groupes de référence

  • La croissance du BPA moyen du groupe de référence du Canada s’est chiffrée à 1 %, celui-ci ayant varié grandement d’une banque de référence canadienne à l’autre.
  • Le BPA moyen du groupe de référence de l’Amérique du Nord a progressé de 9 %, toutes les banques de ce groupe, sauf deux, ayant enregistré une hausse de leur BPA.
Croissance du bénéfice par action (BPA) (%). 2014 (base comptable) : 4; 2014 (après ajustement): 6; 2015 (base comptable) : 2; 2015 (après ajustement) : 6; 2015 (base comptable) : 5; 2016 (après ajustement) : 7

bleu BMO (base comptable)

bleu foncé BMO (après ajustement)

noir Moyenne du groupe de référence du Canada

gris Moyenne du groupe de référence de l’Amérique du Nord

Toutes les mesures liées au BPA sont présentées après dilution.

Rendement des capitaux propres (RCP) (%)

Nos résultats

  • En 2016, le RCP comptable s’est chiffré à 12,1 % alors que le RCP ajusté s’est établi à 13,1 %, contre 12,5 % et 13,3 %, respectivement, en 2015. Le RCP a diminué en 2016, essentiellement du fait que la croissance des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires a été supérieure à celle du bénéfice. Le bénéfice et le bénéfice ajusté attribuables aux actionnaires ordinaires ont tous deux enregistré une croissance. Les capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires ont augmenté principalement en raison de la hausse des résultats non distribués et de l’incidence de l’appréciation du dollar américain sur nos investissements dans des établissements à l’étranger.

Voir Rendement des capitaux propres à la section Mesures de la valeur (PDF, 260 Ko) du Rapport de gestion.

Résultats de nos groupes de référence

  • Le RCP moyen du groupe de référence du Canada s’est établi à 15,0 %, soit en deçà du rendement moyen de 16,4 % enregistré en 2015, le RCP de toutes les banques de référence canadiennes, sauf une, ayant reculé.
  • Le RCP moyen du groupe de référence de l’Amérique du Nord a atteint 11,4 %, soit presque l’équivalent de celui de 2015.
Rendement des capitaux propres (RCP) (%). 2014 (base comptable) : 14,0; 2014 (après ajustement) : 14,4; 2015 (base comptable) : 12,5; 2015 (après ajustement) : 13,3; 2016 (base comptable) : 12,1; 2016 (après ajustement) : 13,1

bleu BMO (base comptable)

bleu foncé BMO (après ajustement)

noir Moyenne du groupe de référence du Canada

gris Moyenne du groupe de référence de l’Amérique du Nord

Croissance des revenus (%)

Nos résultats

  • Le montant net des revenus* s’est accru de 1 409 millions de dollars, ou de 8 %, pour s’établir à 19 544 millions, et les revenus ajustés ont progressé de 1 491 millions, ou de 8 %, pour se chiffrer à 19 628 millions, ce qui tient compte d’un montant de 345 millions, ou de 2 %, attribuable à l’incidence de l’appréciation du dollar américain. Les revenus comptables et ajustés ont augmenté en raison de la croissance des revenus des Services bancaires PE, qui ont bénéficié de l’acquisition de l’entreprise Financement de matériel de transport et de la croissance interne, et de BMO Marchés des capitaux, la Gestion de patrimoine et les Services d’entreprise ayant quant à eux enregistré une baisse. Le total des revenus a affiché une hausse de 1 698 millions, ou de 9 %, pour atteindre 21 087 millions en 2016.

Voir Revenus à la section Analyse des résultats financiers de 2016 (PDF, 207 Ko) du Rapport de gestion.

Résultats de nos groupes de référence

  • La croissance moyenne des revenus du groupe de référence du Canada s’est établie à 8 %, ce qui est supérieur à la croissance moyenne de 5 % affichée au cours de l’exercice précédent.
  • La croissance moyenne des revenus du groupe de référence de l’Amérique du Nord, qui s’est établie à 7 %, est beaucoup plus élevée que la croissance moyenne de 2 % inscrite en 2015, tous les membres du groupe de référence, à l’exception d’un membre américain, ayant enregistré une progression des revenus.
Croissance des revenus (%). 2014 (base comptable) : 4; 2014 (après ajustement) : 9; 2015 (base comptable) : 8; 2015 (après ajustement) : 8; 2016 (base comptable) : 8; 2016 (après ajustement) : 8

bleu BMO (base comptable)

bleu foncé BMO (après ajustement)

noir Moyenne du groupe de référence du Canada

gris Moyenne du groupe de référence de l’Amérique du Nord

*Le graphique présente l’augmentation des revenus nets, calculée en utilisant le total des revenus, déduction faite des sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités.

Ratio d’efficience (ratio des charges aux revenus) (%)

Nos résultats

  • En 2016, le ratio d’efficience comptable s’est établi à 61,6 % et le ratio d’efficience ajusté, à 59,2 %. Selon les revenus nets*, en 2016, le ratio d’efficience comptable a augmenté de 70 points de base, pour se chiffrer à 66,5 %, et le ratio d’efficience ajusté a progressé de 130 points de base, pour s’établir à 63,9 %. Tous les groupes d’exploitation ont amélioré leurs ratios d’efficience, à l’exception de la Gestion de patrimoine.

Voir Charges autres que d’intérêts à la section Analyse des résultats financiers de 2016 (PDF, 207 Ko) du Rapport de gestion.

Résultats de nos groupes de référence

  • Le ratio d’efficience moyen du groupe de référence du Canada a été de 59,4 %, une amélioration comparativement à celui de 60,2 % dégagé en 2015.
  • Le ratio d’efficience moyen du groupe de référence de l’Amérique du Nord a été de 61,6 %, soit une amélioration par rapport à celui de 63,3 % enregistré en 2015.
Ratio d’efficience (ratio des charges aux revenus) (%). 2014 (base comptable) : 65,3; 2014 (après ajustement) : 64,4; 2015 (base comptable) : 67,2; 2015 (après ajustement) : 65,2; 2016 (base comptable) : 66,5; 2015 (après ajustement) : 63,9

bleu BMO (base comptable)

bleu foncé BMO (après ajustement)

noir Moyenne du groupe de référence du Canada

gris Moyenne du groupe de référence de l’Amérique du Nord

* Le graphique présente le ratio d’efficience selon les revenus nets, calculés à l’aide des revenus, déduction faite des sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités.

Pertes sur créances (Dotation à la provision pour pertes sur créances en pourcentage du solde net moyen des prêts et acceptations)

Nos résultats

  • Les dotations à la provision pour pertes sur créances (DPPC) ont totalisé 815 millions de dollars, en hausse par rapport au montant de 612 millions inscrit en 2015. La hausse des DPPC est attribuable aux dotations à la provision plus élevées des Services bancaires PE et de BMO Marchés des capitaux, en partie compensées par l’augmentation des recouvrements nets des Services d’entreprise.
  • Les DPPC exprimées en pourcentage du solde net moyen des prêts et acceptations se sont établies à 0,23 % en 2016, ce qui représente une hausse de 0,19 % par rapport à celles de 2015.

Voir Dotation à la provision pour pertes sur créances à la section Analyse des résultats financiers de 2016 (PDF, 207 Ko) et la page 91 de la section Gestion globale des risques (PDF, 688 Ko) du Rapport de gestion.

Résultats de nos groupes de référence

  • La DPPC moyenne du groupe de référence du Canada a représenté 39 points de base du solde net moyen des prêts et acceptations, soit une hausse par rapport à celle de 30 points de base affichée en 2015.
  • La DPPC moyenne du groupe de référence de l’Amérique du Nord a été de 35 points de base, soit une augmentation par rapport à celle de 26 points de base enregistrée en 2015 et inférieure à la DPPC moyenne du groupe de référence du Canada.
Dotation à la provision pour pertes sur créances en pourcentage du solde net moyen des prêts et acceptations. 2014 : 0,19; 2015 : 0,19; 2016 : 0,23

bleu BMO (base comptable)

noir Moyenne du groupe de référence du Canada

gris Moyenne du groupe de référence de l’Amérique du Nord

Prêts douteux (Solde brut des prêts et acceptations douteux en pourcentage du solde brut des prêts et acceptations)

Nos résultats

  • Le solde brut des prêts et acceptations douteux (SBPAD) a augmenté pour s’établir à 2 332 millions de dollars, contre 1 959 millions en 2015, et a représenté 0,62 % du solde brut des prêts et acceptations, comparativement à 0,58 % il y a un an.
  • Les nouveaux prêts et acceptations douteux ont totalisé 2 512 millions de dollars, soit une hausse comparativement à 1 921 millions en 2015, ce qui s’explique en partie par une augmentation des nouveaux prêts et acceptations douteux dans le secteur pétrolier et gazier.

Voir Solde brut des prêts douteux à la page 91 de la section Gestion globale des risques (PDF, 688 Ko) du Rapport de gestion.

Résultats de nos groupes de référence

  • Le ratio moyen du SBPAD du groupe de référence du Canada a représenté 0,66 % du solde brut des prêts et acceptations, soit une hausse comparativement à 0,58 % en 2015.
  • Le ratio moyen du groupe de référence de l’Amérique du Nord a augmenté, passant de 1,15 % en 2015 à 1,21 %, et il demeure supérieur à celui du groupe de référence du Canada.
Solde brut des prêts et acceptations douteux en pourcentage du solde brut des prêts et acceptations. 2014 : 0,67; 2015 : 0,58; 2016 : 0,62

bleu BMO (base comptable)

noir Moyenne du groupe de référence du Canada

gris Moyenne du groupe de référence de l’Amérique du Nord

Suffisance du capital

Nos résultats

  • Le ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d’actions ordinaires de BMO reflète un bon capital.
  • Notre ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d’actions ordinaires s’est établi à 10,1 %, en baisse de 60 points de base par rapport à 10,7 % en 2015, en raison principalement de l’augmentation des actifs pondérés en fonction des risques découlant du plancher des fonds propres selon Bâle I et de la croissance des activités, ainsi que de l’acquisition de l’entreprise Financement de matériel de transport au premier trimestre de 2016, qui a fait reculer le ratio d’environ 60 points de base, ce qui a en partie été contrebalancé par la croissance du capital.

Voir Ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d’actions ordinaires à la section Mesures de la valeur (PDF, 260 Ko) et Gestion globale du capital à la section Analyse de la situation financière (PDF, 158 Ko) du Rapport de gestion.

Résultats de nos groupes de référence

  • Le ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d’actions ordinaires du groupe de référence du Canada s’est établi à 10,7 % en 2016, comparativement à un ratio moyen de 10,3 % il y a un an.
  • Les méthodes de calcul des ratios de suffisance du capital au Canada et aux États-Unis ne sont pas entièrement comparables.
Suffisance du capital. 2014 : 10,1; 2015 : 10,7; 2016 : 10,1

bleu BMO (base comptable)

noir Moyenne du groupe de référence du Canada

Cotes de crédit

Nos résultats

  • Les cotes de crédit attribuées à la dette à long terme de premier rang de BMO, telle qu’elle a été évaluée par les quatre principales agences de notation, sont indiquées ci-dessous, et dans les quatre cas, ce sont celles d’émissions de premier ordre et de grande qualité. Standard & Poor’s (S&P) et Fitch ont accordé des perspectives stables. En attendant d’avoir plus de renseignements quant à l’approche qu’adoptera le gouvernement pour l’implantation d’un régime de recapitalisation pour les banques canadiennes d’importance systémique nationale, Moody’s et DBRS ont apposé des perspectives négatives.

Voir la page 105 à la section Gestion globale des risques (PDF, 688 Ko) du Rapport de gestion.


Résultats de nos groupes de référence

  • Les cotes de crédit médianes des membres du groupe de référence du Canada sont demeurées inchangées par rapport à celles de 2015.
  • Les cotes de crédit médianes des membres du groupe de référence de l’Amérique du Nord sont demeurées inchangées comparativement à celles de 2015, mais restent légèrement en deçà de la médiane des membres du groupe de référence du Canada en ce qui a trait à trois cotes de crédit.

BMO Groupe financier
  2014 2015 2016
DBRS AA AA AA
Fitch AA– AA– AA–
Moody’s Aa3 Aa3 Aa3
S&P A+ A+ A+
Médiane du groupe de référence du Canada*
  2014 2015 2016
DBRS AA AA AA
Fitch AA– AA– AA–
Moody’s Aa3 Aa3 Aa3
S&P A+ A+ A+
Médiane du groupe de référence de l’Amérique du Nord*
  2014 2015 2016
DBRS AAL AAL AAL
Fitch AA– AA– AA–
Moody’s A1 A1 A1
S&P A A A

*Les données pour tous les exercices reflètent la composition du groupe de référence de l’exercice le plus récent.

Note 1 : Les résultats ajustés figurant dans la présente section ne sont pas conformes aux PCGR. Se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR (PDF, 37 Ko) du Rapport de gestion.

Les moyennes du groupe de référence du Canada excluent BMO et elles sont fondées sur les résultats des cinq autres plus grandes banques du Canada : Banque Canadienne Impériale de Commerce, Banque Nationale du Canada, Banque Royale du Canada, Banque Scotia et Groupe Banque TD. Les moyennes du groupe de référence de l’Amérique du Nord sont fondées sur les résultats de 12 des plus grandes banques de l’Amérique du Nord. Ce groupe comprend les banques du groupe de référence du Canada, à l’exception de la Banque Nationale du Canada, ainsi que BB&T Corporation, Bank of New York Mellon Corporation, Fifth Third Bancorp, KeyCorp, The PNC Financial Services Group Inc., Regions Financial Corporation, SunTrust Banks Inc. et U.S. Bancorp.

Les résultats des banques canadiennes sont présentés au 31 octobre ou pour les exercices clos à cette date, et ceux des banques américaines sont présentés au 30 septembre ou pour les exercices clos à cette date.

 

Taille

Fermer