Changer la langue | Région*
American flag

*Les produits et services décrits dans nos sites Web ne sont offerts qu'aux résidents du pays sélectionné.

Choisissez votre page d'accueil
    Choisissez votre page d'accueil

AccueilServices aux particuliersGestion de patrimoinePMEServices aux entreprisesSociétés et institutionsÀ propos de BMO

Comment budgéter l'heureux événement

Vous avez décidé de vous marier? Toutes nos félicitations! C'est un moment excitant, où vous êtes tous les deux enthousiastes et heureux à la perspective d'unir vos destinées. Mais avant le grand jour, il y a bien des décisions à prendre. La musique, la salle, le repas, la tenue des demoiselles d'honneur, les smoking, les fleurs, la robe, le transport. La liste peut être longue. Et coûteuse.

Au Canada, un mariage coûte en moyenne environ 23 000 $ d'après le magazine Wedding Bells Canada. Selon l'envergure de l'événement et l'endroit où il aura lieu, ce montant peut facilement doubler. Établir un budget et le respecter peut poser un défi, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Car, au lendemain de la fête, vous et votre douce moitié pourrez filer des jours heureux au lieu de vous tracasser avec les factures à régler.
Choisir sa cérémonie et comment la financer
  • Entendez-vous avec votre conjoint sur le type de cérémonie que vous voulez vraiment.
    L'événement peut être grandiose, avec des centaines d'invités et un repas sept services. Vous pouvez aussi préférer une cérémonie plus intime avec la famille et quelques amis proches. Voyez ensemble ce qui vous convient et entendez-vous sur un budget avant de vous laisser emporter dans le tourbillon des préparatifs.


  • Déterminez d'où proviendra le financement.
    Certains parents mettent de l'argent de côté pour le mariage de leurs enfants. Cependant, de nos jours, ce sont souvent les mariés eux-mêmes qui financent le tout.


  • Établissez ensemble un budget réaliste.
    Ne sous-estimez pas les coûts. Faites vos recherches pour savoir combien vous devez prévoir pour la salle qui vous intéresse, la robe, le photographe, la musique, le repas et les autres dépenses.


  • N'oubliez pas qu'il faut souvent faire un dépôt au moment de réserver.
    Posez la question aux fournisseurs que vous rencontrerez afin d'avoir les fonds nécessaires à votre disposition le moment venu.


  • Fixez votre échéancier et déterminez la somme que vous devrez économiser.
    S'endetter pour se marier peut poser un défi au moment de commencer votre vie à deux. Lorsque vous fixerez la date du mariage, essayez de vous laisser suffisamment de temps pour économiser en vue du grand jour. Étant donné que votre horizon sera relativement court, vous devriez songer à investir dans des dépôts à terme ou des CPG de courte durée, et non des placements volatiles.

En déposant votre argent dans un compte d'épargne libre d'impôt (CELI), vous pourrez retirer vos fonds au moment du mariage, sans payer d'impôt. Vous pourrez ensuite utiliser votre CELI pour accumuler la mise de fonds nécessaire à l'achat d'une maison ou pour financer les études de vos enfants à venir ou effectuer d'autres achats importants, en franchise d'impôt.
Et si on parlait d'argent

Avant de dire oui, il serait bon de discuter avec votre promis ou votre promise de vos points de vue respectifs concernant les questions d'argent. Il n'est pas rare dans un couple que l'argent soit une source de tensions et de stress, surtout lorsque l'un des deux est dépensier et que l'autre est économe. Comme tout ce qui touche votre relation, la clé, c'est d'en discuter franchement et honnêtement. En ce qui a trait à vos finances, le mieux, c'est de ne rien cacher : vos dettes, vos bons placements et les moins bons. Vous devez aussi discuter de vos objectifs à court et à long terme, pour vous assurer que vous allez dans la même direction. En apprenant à connaître vos points de vue respectifs sur l'argent et en discutant de vos objectifs en tant que couple, votre mariage partira du bon pied.

Compte conjoint ou comptes séparés?

Voilà un vieux débat. Les couples mariés devraient-ils mettre tout leur argent ensemble ou non? De nos jours, bien des couples arrivent à un compromis qui s'avère satisfaisant pour les besoins de leur vie commune. Que vous soyez portés à tout mettre ensemble, à garder chacun vos affaires ou à opter pour une solution à mi-chemin, les éléments qui suivent vous aideront à mettre au point une stratégie gagnante pour vous deux.

Comptes de chèques Songez à ouvrir un compte conjoint pour les dépenses communes comme le loyer, les versements hypothécaires, les notes de services publics et l'épicerie. Étant donné que vous devrez peut-être conserver un solde minimal pour réduire le plus possible les frais de service, vous économiserez en n'utilisant qu'un seul compte.
Cartes de crédit et comptes de services publics Il est important que les deux conjoints établissent leur propre dossier de crédit. L'un de vous peut prendre en charge le règlement d'une note de service public, par exemple, ou vous pouvez choisir d'avoir chacun votre propre carte de crédit. Songez à vous procurer une carte de crédit sans frais pour économiser.
Comptes d'épargne Certains comptes d'épargne versent des intérêts par paliers de soldes. Plus le solde est élevé, plus le rendement d'intérêt l'est aussi. En regroupant vos épargnes, vous aurez un solde plus élevé et bénéficierez d'un taux d'intérêt plus élevé.
Comptes de placement Sur le plan fiscal, il est plus avantageux de maintenir des comptes de placement à long terme distincts, surtout lorsque l'un des conjoints gagne des revenus sensiblement plus élevés que l'autre. Si le conjoint dont le revenu est moins élevé investit ses propres fonds, le rendement sera imposé à un taux moindre.
REER Le REER conjoint n'existe pas. Vous devrez tous les deux établir un compte à votre nom. Cependant, pour réduire l'impôt au minimum à la retraite, il sera préférable que vos revenus soient relativement équilibrés à ce moment-là. Pour ce faire, le conjoint susceptible de gagner le revenu le plus élevé peut verser des cotisations dans un REER au bénéfice de l'autre conjoint. Ainsi, le conjoint qui a versé la cotisation bénéficie d'une déduction d'impôt, tandis que le revenu tiré du REER de conjoint sera imposable entre les mains de l'autre conjoint.
Les aspects financiers de votre nouvelle vie à deux

Vous voilà prêts à commencer votre vie conjugale. Dans les mois et les années à venir, vous aurez de nombreuses décisions à prendre. Où vivre, à quel moment fonder une famille, où passer les vacances, quand et dans quelles conditions prendre votre retraite. La façon dont vous organiserez vos finances à compter d'aujourd'hui aura une influence déterminante sur la réalisation de vos projets d'avenir.

Voici quelques aspects auxquels vous devriez réfléchir en tant que couple :

Établir un budget En matière de dépenses et d'épargne, il importe que vous soyez tous les deux au diapason. Prenez le temps de discuter de vos objectifs à court et à long terme afin que vous puissiez travailler ensemble efficacement à l'atteinte de vos objectifs communs.
Gérer l'argent au quotidien Qui sera chargé de payer les factures, de gérer les comptes de chèques et d'épargne, d'équilibrer le budget? Vous pouvez décider de partager ces responsabilités ou de les confier à celui de vous deux qui est le plus à l'aise avec les finances. Si c'est vous qui héritez de ce rôle, assurez-vous de tenir votre conjoint au courant de ce qui se passe.
Harmoniser vos approches en matière de placement Vous aurez évidemment des projets à long terme, à commencer par votre retraite. Il existe plusieurs façons d'aborder ce type d'objectifs. Il se peut que vous et votre nouveau conjoint ayez une conception très différente des stratégies à mettre en place. Apprendre à deux à investir peut s'avérer amusant et vous aidera à mettre au point une approche qui vous conviendra mutuellement.
Testaments et procurations Si vous aviez fait un testament avant le mariage, il n'est peut-être plus valide. Prenez rendez-vous avec votre notaire pour vous assurer que ces documents tiennent compte de votre nouvelle situation conjugale.
Désignation des bénéficiaires Révisez la désignation des bénéficiaires sur vos polices d'assurance, REER, CELI, régimes de pension et régimes d'assurances collectives.
Programmes d'avantages sociaux Si vous êtes tous les deux salariés, c'est une bonne idée de revoir vos couvertures respectives pour éviter les dédoublements inutiles.

La venue d'un mariage et le début d'une nouvelle vie à deux est un moment rempli de fébrilité. Il est facile de mettre de côté les questions d'argent pendant que vous vous affairez à déguster des gâteaux de noce ou à choisir la penderie de monsieur et celle de madame. Mais des factures de mariage qui n'en finissent plus de s'additionner et une gestion financière mal accordée peuvent miner votre nouvelle vie à deux une fois la lune de miel terminée. Mais il peut en être autrement. Cliquez sur le Calculateur d'achats importants pour savoir rapidement si vous économisez suffisamment pour atteindre votre objectif à temps.

Parlons-en. Appelez un planificateur financier* de BMO aujourd'hui même au

1-888-389-8030




* Les planificateurs financiers de BMO désignent les planificateurs financiers – Placements et retraite, qui sont des représentants de BMO Investissements Inc., un cabinet de services financiers et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

close
This video requires Adobe Flash Player. Please click here to download.