Changer la langue | Région*
American flag

*Les produits et services décrits dans nos sites Web ne sont offerts qu’aux résidents du pays sélectionné.

Choisissez votre page d’accueil
    Choisissez votre page d'accueil

AccueilServices aux particuliersGestion de patrimoinePMEServices aux entreprisesSociétés et institutionsÀ propos de BMO

Notre compréhension de la responsabilité sociétale est fondée sur les réalités du quotidien des services bancaires à BMO. Bien sûr, nous réévaluons constamment l’incidence de nos actions sur nos parties prenantes. Mais en fin de compte, notre point de vue est déterminé par les histoires personnelles de clients qui comptent sur nos conseils et sur notre soutien.

Récemment, une spécialiste des prêts hypothécaires dans une de nos succursales de North Milwaukee nous a raconté cette histoire : Elle travaillait avec un couple de jeunes à régler les modalités de financement de leur première maison. Il s’agissait d’une maison modeste, dont le prix était inférieur à celui que bien des familles de la classe moyenne paient pour leur automobile. Mais pour ce jeune couple, cette maison représentait l’accès à un plus beau quartier et un grand pas vers un avenir meilleur.

Le jour prévu pour la conclusion de la transaction, cependant, un problème a surgi. Comme condition d’achat, le propriétaire avait accepté de poser une nouvelle moquette dans la seule chambre de la maison. Mais lorsque le jeune couple a fait son inspection finale, le plancher é tait toujours nu, ce qui compromettait toute la transaction. Désespérés, ils ont appelé notre spécialiste des prêts hypothécaires. Elle a immédiatement sauté dans son auto et s’est rendue à la maison. Après avoir pris une photo de la chambre avec son téléphone cellulaire, elle l’a envoyée au vendeur avec un message lui expliquant qu’il avait exactement une heure pour y faire poser une moquette et empêcher ainsi l’annulation de la vente.

Quarante-cinq minutes plus tard, alors qu’elle attendait à la succursale en compagnie des acheteurs anxieux, elle a reçu par courriel une photo montrant la nouvelle moquette installée. Ils ont sauté de joie et se sont félicités pendant que la jeune femme expliquait à travers ses larmes qu’elle n’avait jamais cru qu’elle posséderait un jour sa propre maison.

Ce n’est là qu’une des innombrables histoires qui se déroulent chaque jour dans le réseau de BMO en Amérique du Nord et dans nos bureaux partout dans le monde. Mais elle illustre parfaitement ce que représente la responsabilité sociétale pour les 46 000 employés de la Banque.

Faire la somme de ce que nous devons
Comme toutes les grandes entreprises, les banques ont une responsabilité qui va bien au-delà du monde des profits et des pertes. Il ne suffit tout simplement pas d’observer la lettre de la loi ou de se conformer rigoureusement aux règles établies. Nous devons améliorer concrètement la vie de nos clients, de nos employés et des collectivités que nous servons. Et nous devons donner l’exemple, en proposant un modèle et en établissant une norme que les autres suivront.

Notre Banque évalue son rendement par rapport à une série de principes fondamentaux qui nous guident depuis près de 200 ans. Nous nous arrêtons fréquemment pour nous poser des questions fondamentales : est-ce équitable? S’agit-il du bon choix? Et surtout, en regardant bien au-delà des exigences minimales : est-ce le mieux que nous puissions faire?

Faire les investissements nécessaires pour répondre aux attentes, aussi bien sociétales que réglementaires, nous rend plus forts à long terme. Et nous consolidons cette force en veillant à ce que les préoccupations relatives à la responsabilité sociétale et au sens civique soient présentes dans toutes nos conversations, pas seulement à l’intérieur de l’organisation, mais aussi lorsque nous participons au débat public. En tant que banque, nous avons la responsabilité d’avoir un point de vue et de nous attaquer à des questions difficiles – sur l’emploi, l’économie, l’environnement – qui ne se résolvent pas en distinguant rapidement ce qui est bon de ce qui est mauvais.

C’est dans ce contexte que nous produisons le Rapport sociétal annuel de BMO. Ce Rapport nous donne la possibilité d’expliquer comment nous voyons les diverses dimensions de la responsabilité, en présentant nos expériences et nos observations à tous ceux qui s’intéressent à nos convictions et aux actions tangibles qu’elles soutiennent. Et lorsque nous parlons de BMO – à des clients actuels ou potentiels, à des employés, à des investisseurs et à d’autres partenaires – nous constatons qu’ils se réfèrent fréquemment à ce document pour se rappeler les idées que nous défendons et les engagements que nous avons pris.

Dans les pages qui suivent, vous trouverez des histoires qui proviennent de la clientèle diversifiée de BMO et qui mettent en évidence plusieurs aspects de nos activités. Le thème qui les unifie est notre conviction que la responsabilité, c’est essentiellement l’obligation de faire notre travail, et de bien le faire. Nous devons aux clients et aux collectivités qui nous soutiennent – ainsi qu’à nous-mêmes – d’encourager les nombreuses réussites individuelles qui mènent à la prospérité économique, à une croissance durable et à une meilleure qualité de vie pour tous.

La responsabilité n’est pas seulement une chose à laquelle nous réfléchissons une fois par année en rédigeant un rapport. Elle est présente dans notre vie tous les jours. Et c’est personnel.

Le chef de la direction,

Bill Downe

Bill Downe